METHODOLOGIE
     
VALIDATION

Un contrôle régulier des lieux d'exercice et de la nature des activités de chaque médecin, la confrontation des diverses sources pour affiner l'information, l'élimination systématique des médecins décédés et la soustraction des médecins âgés de 76 ans et plus permettent de cerner au plus juste l'offre effective. Cette procédure vise également à éviter les doubles comptages.


DEFINITIONS

1. Actifs, inactifs et types d'activités

L'ensemble des diplômés est subdivisé en "actifs" et "inactifs" dans le secteur de la santé en Belgique.

  1.1. Les médecins " actifs " en santé

La pratique de chaque médecin peut être décomposée en activités diverses : par exemple, pour partie actif dans le domaine curatif ambulatoire et pour partie dans d'autres domaines.

    1.1.1. Les activités curatives sont relevées séparément pour les secteurs ambulatoire et hospitalier :

      a) Le secteur ambulatoire comprend les activités exercées en cabinets solo ou groupés et toutes celles exercées dans des structures d'accueil de jour (polycliniques, plannings familiaux, centres de rééducation, etc.). Les activités exercées dans des établissements avec lits non reconnus comme hôpitaux par le SPF Santé publique sont également comptabilisées dans le secteur ambulatoire (MRS par ex.).
      b) Le secteur hospitalier recouvre :
- les activités exercées dans les institutions reconnues comme hôpitaux par le SPF Santé publique.


N.B. 1 : les médecins candidats spécialistes tout au long de leur période de stage, en Belgique ou à l'étranger, sont comptabilisés parmi les actifs curatifs en secteur hospitalier.

Page 3/10