METHODOLOGIE
     

- Leur ventilation régionale a été estimée ; elle n'est pas disponible par arrondissement.

- Les médecins en formation spécifique pour la médecine générale ne font pas partie de cette catégorie ; ils sont comptabilisés dans un ensemble intitulé « généralistes » (cf. section 2.1).


2.4. Les Spécialistes

Il s'agit de médecins « agréés » dans une spécialité médicale par le SPF Santé publique. Cependant, la présente base ne recense parmi eux que les spécialités « curatives », à l'exclusion des titres particuliers de spécialiste dans d'autres secteurs du système de santé (médecine du travail, gestion de données de santé, …). Ces derniers sont rattachés à une autre catégorie (généraliste ou spécialiste) ; o n a pu observer que la plupart d'entre eux sont soit généralistes (agréés ou non) soit diplômés sans agrément.

Ces spécialistes sont répartis en 22 « classes de spécialités » comme suit :


  • anesthésie-réanimation
  • chirurgie générale
  • chirurgie spécialisée (neuro-chirurgie, chirurgie plastique)
  • orthopédie
  • urologie
  • stomatologie
  • gynécologie-obstétrique
  • médecine interne
  • cardiologie
  • pneumologie
  • gastro-entérologie
  • pédiatrie
  • gériatrie (sans autre spécialité ; cf. infra)
  • neurologie, psychiatrie (adulte ou infanto-juvénile), neuro-psychiatrie
  • dermato-vénérologie
  • ophtalmologie
  • oto-rhino-laryngologie
  • médecine physique, rhumatologie
  • oncologie médicale
  • médecine d'urgence, médecine aiguë (sans autre spécialité ; cf. infra)
  • radiodiagnostic et radiothérapie
  • anatomo-pathologie, biologie clinique, médecine nucléaire (sans autre spécialité ; cf. infra).
Page 6/10