METHODOLOGIE
     

2) Les qualifications médicales couvrent 4 grands groupes :

 
  • Les « généralistes » : groupe hétérogène (cf. infra)
  • Les médecins dentistes
  • Les candidats spécialistes
  • Les spécialistes agréés.

2.1. Les «  généralistes  »
Historiquement, la catégorie dite des « généralistes » était hétérogène et regroupait :

 
  • les médecins de médecine générale (agréés ou non agréés) ;
  • les généralistes en formation ;
  • les diplômés en médecine sans spécialité, travaillant dans d'autres secteurs que la médecine générale, y compris (depuis la mise en application d'un numerus clausus en 2004) d'éventuels diplômés en médecine sans agrément ;
  • les médecins qui exercent une spécialité non-curative (sans autre titre de spécialiste) ; ils y ont été maintenus, bien que, pour certaines de ces spécialités, des titres particuliers de spécialiste aient été créés (médecine du travail, gestion de données de santé, …).

Pour permettre l'analyse des évolutions diachroniques, cet ensemble hétérogène a été prolongé.
Depuis 2007, on analyse en outre la catégorie des « généralistes agréés ». Elle concerne les seuls généralistes disposant dudit titre particulier.


2.2. Les médecins-dentistes
Il s'agit des médecins détenteurs d'une licence en science dentaire.


2.3. Les candidats-spécialistes
Ce sont des docteurs en médecine en cours de formation spécifique afin d'être reconnus comme médecins spécialistes agréés.
- Pour simplifier les tableaux, ils sont tous considérés comme curatifs hospitaliers (à l'exception des candidats en médecine légale ou médecine du travail comptabilisés parmi les non curatifs).

Page 5/10