METHODOLOGIE
     

POPULATION ETUDIEE

1. Les docteurs en médecine, chirurgie et accouchements, détenteurs d'un grade académique (ou du grade dit « légal » jusque dans les années '90), délivré par une université belge ou le jury central (à l'exception de ceux sortis avant 1975 et n'ayant jamais exercé).

2. Les médecins diplômés à l'étranger, autorisés à exercer en Belgique, détenteurs d'un Arrêté Royal ou Ministériel, inscrits au tableau de l'Ordre.

Certains médecins ne sont pas comptabilisés dans les statistiques (cf. infra « Définitions »).


PERIODE COUVERTE

Les statistiques sont arrêtées au 30 juin depuis 1989. Auparavant, elles étaient arrêtées "au début de l'année".

Elles sont établies (bis)annuellement à partir de 1975.

Contrairement à d'autres fichiers, la date indiquée concerne la situation d'une année étudiée et non la date du traitement statistique. Il existe en effet un délai nécessaire pour collecter, valider, traiter puis diffuser les données. Celles-ci apparaissent donc plus vieilles que celles qui, malgré des délais analogues, se contentent d'annoncer la date du traitement.


PROCEDURE DE COLLECTE

Compilation, sur support informatique, d'informations fournies par divers organismes tels que : les Tableaux de l'Ordre des médecins, l'INAMI (Institut National d'Assurance Maladie Invalidité), les alliances et unions mutualistes, les organismes d'enseignement et de recherche, le SPF Santé publique (quel que soit le nom exact de ce Ministère), les organismes habilités à effectuer des consultations préventives (consultations de nourrissons, dépistage du cancer), le SPF de la Défense , le SPF Emploi et Travail (pour les médecins du travail), les organismes de coopération avec l'étranger, le Moniteur Belge (pour la liste des maîtres de stage), les annuaires téléphoniques, les quotidiens, ...

Page 2/10